FC Soyhieres

Compte-rendu des matchs

Match du Mercredi 01.06.16, FC Alle - FC Soyhières: 1-4 (0-3)


Match de la promotion !

Soyhières se déplace en terre ajoulote pour y rencontrer le FC Alle. Une rencontre qui avait été renvoyé précédemment.

Les lièvres, après deux revers de suite contre l’US Montfaucon (1-2) et le FC Develier (1-0), doivent toujours faire trois points pour assurer la promotion à l’échelon supérieur.

Dès le coup d’envoi, Soyhières renoue avec ce qui était ça force au premier un jeu au sol et en première attention. Cependant, malgré une possession de balle en faveur des hommes de Donzé, à la 5ème minute, les frères Ramseyer se font une petite frayeur. Sur une sortie de Julien, Mathieu pressé botte en touche et évite le pire sur cette petite mésentente.

12ème minute, Bega absent depuis deux matchs entre en jeu à la place de Bouele qui doit laisser sa place suite à une blessure musculaire. Au même moment, Soyhières obtient un coup franc à 25m des cages adverses. Flück se charge de le tirer mais sa frappe est sortie par le mur. Quelques minutes plus tard, à la suite d’un corner, Bega récupère le ballon sur le flanc gauche et dépose un centre sur Minger resté pour l’occasion comme centre-avant. Minger au duel avec le portier place sa tête et inscrit le 0-1 (14’).

Soyhières joue très haut dans le terrain et Flück récupère un ballon précieux sur une relance ajoulote, il transmet le ballon Bega qui frappe à hauteur de la surface de réparation. La tentative est repoussé par le portier mais Caramanna suit l’action et assure d’un plat du pied cette balle qui finit au fond des filets. Le break est fait à la 18ème minute.

Les locaux lâchent prise ! Deux minutes plus tard (20’), un ballon qui traîne dans la surface touche le bras du défenseur voulant s’en extirper. L’arbitre indique le point de penalty et Bega transforme à contre-pied celui-ci. Trois buts en l’espace de 8 minutes pour les lièvres.

Le FC Alle après une entame de match très difficile réagi mais n’inquiète pas Ramseyer lors de cette période. Il faut attendre la 32ème minute pour revoir une occasion. Born s’essaye sur une frappe lointaine mais elle passe au-dessus de la cage.

Très actif sur son couloir, après un coup-franc joué rapidement par Schmassmann, Born s’en va en face à face contre le gardien mais trouve cette fois-ci le poteau (37’).

Une première mi-temps gérée de mains de maître par des lièvres motivés et appliqués. Une avance considérable de trois buts permet au FCS de souffler lors du thé.

Reparti sur les mêmes bases, Caramanna enchaîne parfaitement contrôle-passe sur un dégagement et sert dans la profondeur Bega qui inscrit son deuxième but personnel et le quatrième pour le FCS.

Alle reviendra au score, une main de Roschi dans la surface est sifflée et l’attaquant local trompe J. Ramseyer (1-4 75’).

Une dernière alerte du FC Alle juste après la réduction du score. Mathieu Ramseyer s’arrache et sauve les siens avec un tacle parfait sur l’attaquant ajoulot.

Une victoire méritée et trois points essentiels pour assurer la promotion en troisième ligue. Soyhières avec maintenant 49 points est mathématiquement dans les six meilleurs deuxième ! Prochain rendez-vous : Samedi 04.06 à Rebeuvelier 16h00 et dernier match samedi 11.06 face au FC Diaspora 2014 à 12h30.

Paulo


Match du Samedi 30.04.16, FC Glovelier - FC Soyhières: 0-3 (0-0)


En déplacement à Glovelier, Soyhières doit composer avec des absences dont l’entraîneur Donzé. Remo Avdimetaj se charge de prendre les rênes de l’équipe.

Dès le coup d’envoi, Glovelier prend la possession du cuir et gêne Soyhières qui ne peut installer son jeu. Les joueurs locaux, malgré leur domination, ne peuvent inquiéter le portier Ramseyer.

Après une entame de match caotique, les lièvres entrent dans le match et essaye de proposer quelques choses. Cela reste encore trop brouillon. Malgré ce début difficile, lancé en profondeur, Bega se fait accrocher dans la surface de réparation. L’arbitre indique le point de penalty mais voulant se faire justice lui-même, Bega voit son tir repoussé par le dernier rempart du FC Glovelier. Nous restons sur un score nul et vierge à la mi-temps.

En seconde période, dès le début Glovelier s’offre deux balles pour ouvrir le score. Le premier attaquant ne trouve pas le cadre alors que le second doit compter sur un retour in extremis de Minger. Ceci plus la pluie qui s’abat sur la pelouse de Glovelier réveillent enfin les joueurs du FCS.

Le duo Roschi-Bega devient alors plus dangereux sur le côté gauche et permet à Fiorello de se créer des actions de but. Ce dernier ouvrira le score à la 67’ minutes suite à un centre de Bega. Quelques instants plus tard, toujours initié par le côté gauche, Born doit s’y prendre à deux reprises pour faire le break et mener 0-2 (69’).

Roschi, Donzé ne trouveront pas le cadre pour marquer le troisième et Stettler, entré en jeu, verra ses tentatives stoppées par le gardien. Dans les arrêts de jeu, Bourquard scelle le score à 0-3, le lièvre à la limite du hors-jeu suit l’action de Donzé et n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets.

Une rencontre difficile pour les joueurs d’Avdimetaj. Bouger pendant une heure par les locaux, les lièvres ont su passer l’épaule pour revenir avec les trois points importants avant la réception du FC Franches-Montagnes sur le Questre.

Formation: Ramseyer J, Fleury, Ramseyer M, Minger, Donzé, Schmassmann, Flück, Bega, Born, Fiorello.

Ont également joué: Unternährer, Stettler, Bashaj, Chételat, Bourquard.

Étoiles:

Roschi ***

Minger **

Bourquard *

Paulo


Match du Samedi 24.10.15, FC Soyhières - FC Rebeuvelier: 3-0 (0-0)


Fort de son début de saison, Soyhières accueille Rebeuvelier sur le Questre pour le compte de la 10ème journée de championnat.

Les lièvres sont dominateur en première période mais les joueurs des deux équipes n’arrivent pas à se créer des occasions franches. Alors que Rebeuvelier très timide profite des coups de pied arrêtés pour rendre Julien Ramseyer attentif. Les supporters locaux n’ont pas grand-chose à se mettre sous la dent, sauf les quelques infiltrations dans la défense de Jason Bourquard.

Heureusement pour le public, la seconde période ne ressemble pas aux premières 45 minutes. Peu de temps après la pause, Bujar Bega ouvre le score sur coup-franc. Une frappe près du poteau que ne peut repousser le portier adverse pas aidé par son mur.

Le match devient plus ouvert et suite à une belle action Bryan Fiorello affronte le dernier rempart de Rebeuvelier. Il lui faut deux tentatives pour tromper le gardien mais l’attaquant parvient finalement à doubler la mise.

Entré en cours de jeu, Emmanuel Roschi marque le troisième et dernier but du FCS. Suite à un corner dévié de Lionel Schmassmann, Roschi bien placé au deuxième poteau envoie le cuir au fond des filets.

Très bon résultat (3-0) pour le FC Soyhières avant d’affronter au stade du Questre les leaders FC Diaspora 2014 samedi prochain.

Etoiles du match:

Manu Roschi ***

Yann Stettler **

Jason Bourquard *

Paulo


Match du Samedi 17.10.15, FC Soyhières - FC Develier: 5-1 (1-1)


La fin du premier tour approche et tous les points sont importants dans cette course.

Lors de la préparation du match, Donzé a appuyé sur l’importance de la rencontre par rapport aux autres confrontations dans la journée. Soyhières peut prendre une marge conséquente ou alors perdre du terrain selon les différentes situations possibles.

Les lièvres débutent avec l’envie de bien faire mais les choses ne se passent pas comme ils le souhaitent. Dominé dans tous les secteurs en première période, le FCS n’arrive pas à poser son jeu et obtenir des occasions.

Sur une action qui parait anodine, l’attaquant du FC Develier se retourne et frappe au but. Son tir en pivot trouve magnifiquement les filets gardé par J. Ramseyer. Soyhière mené un but à zéro à 5 minutes du thé.

Dans les derniers instants de cette première période, Flück joue astucieusement un coup franc en lobant le portier placé trop loin de sa ligne de but. Une réduction du score presque inéspéré pour les bleus et blancs.

La pause fait le plus grand bien aux joueurs locaux. Dès la reprise, les lièvres sont plus organisés et plus agressifs. Malgré cela, Julien Ramseyer sauve les siens, sur une sortie autoritaire dans sa surface qui est sûrement le tournant du match. Car après cette occasion, Soyhières prend le contrôle du match. Bega trouve deux fois le chemin des filets, Flück lancé en face à face offre à Bourquard le 4 à 1 et dix minutes du terme de la rencontre Schmassmann lance parfaitement Donzé qui lob le malheureux gardien du FC Develier.

Une très bonne deuxième période permet au FC Soyhières d’ajouter 3 points de plus au compteur. Malgré le score large, Develier a posé passablement de soucis à l’équipe avant une remobilisation à la mi-temps.

Etoiles du match:

Simon Flück ***

Julien Ramseyer**

Mathieu Ramseyer *

Paulo


Match du Dimanche 11.10.15, US Montfaucon - FC Soyhières: 1-4 (0-2)


Dernier match du week-end et le FC Soyhières se déplace sur la pelouse de l’Union Sportive Montfaucon. Premier match du tour joué un dimanche lors de ce championnat et une rencontre à ne pas rater.

Le coup d’envoi donné par l’arbitre, les deux équipes se jaugent au milieu du terrain avant que l’une d’elle puisse frapper au but. Soyhières attaque en premier avec un quatuor offensif (Bega, Flück, Bouele, Fiorello) qui se créé de belles opportunités mais sans trouver le cadre ou alors sans inquiéter le portier.

Simon Flück obtient de nombreuses possibilités d’ouvrir le score mais c’est bien Bujar Bega qui marquera coup sur coup deux buts identiques. Parti sur le côté gauche, l’attaquant du FCS repique à l’orée de la surface de réparation avant d’ajuster le gardien. Un puis deux à zéro pour les lièvres.

Avant la pause, l’arbitre oubli de signaler une faute de main dans les seize mètres franc-montagnards. Malgré ça, une bonne première période du Football Club Soyhières avec l’envie de bien faire.

La seconde fut toute autre. Avec une entame catastrophique, Soyhières perd la bataille du milieu de terrain et se mets sous pression. Sans être réellement dangereux, Montfaucon se rapproche du but gardé par Julien Ramseyer. Sur un corner mal dégagé par la défense, Lionel Schmassmann accroche l’attaquant qui obtient un penalty. L’US Montfaucon revient au score avec ce tir de réparation très bien tiré.

Les locaux font le forcing, principalement sur coups de pied arrêtés, pour revenir à un score de parité mais la défense du FCS mise à rude tient bon. Les lièvres feront même le break sur une contre-attaque. Joris Bouele lancé, offre sur un plateau le but à Simon Flück.

1 à 3, le plus dur est fait pour Soyhières. Après un passage à vide, le FCS reprend petit à petit le contrôle du match. Dans le dernier quart d’heure, Marc Mertenat transforme un coup franc à 20 mètres pour terminer cette rencontre sur le score de 1 à 4 pour les lièvres.

Une victoire importante pour la suite du championnat et pour poursuivre la bonne lancée avant le quart de final en coupe jurassienne.

Etoiles du match:

Simon Flück ***

Bujar Bega **

Mathieu Ramseyer *

Paulo


Match du Samedi 03.10.15, FC Soyhières - FC Alle: 1-1 (0-0)


Grosse affiche au stade du Questre ce samedi. Soyhières accueille le FC Alle à seulement trois unités derrière. Les ajoulots qui occupent la troisième place du classement, on perdu une seule fois lors de la première journée du championnat.

Dès les premières minutes du match, Alle prend la possession du ballon. Soyhières bien organisé en défense, laisse peu d’espace aux attaquants visiteurs. Les joueurs de P.-O. Donzé se créent les premières occasions principalement sur coups de pied arrêtés.

Le score à la mi-temps est nul et vierge. Du côté de Soyhières les tentatives de Flück ne trouvent pas le cadre, Chételat un peu court ne peut pousser le ballon dans le but et Donzé trop loin lors d’une reprise de la tête pour inquiéter le gardien ajoulot. Alle touche la barre transversale sur une frappe dos au but et comme le FCS les visiteurs ne sont pas assez précis dans la finition.

A la reprise, Alle continue à gêner Soyhières. Les visiteurs ouvrent le score avec la réussite qui manquait en première période. Une frappe sur le poteau qui revient sur la jambe de Ramseyer. Un but logiquement concédé par le FCS mais comme à son habitude maintenant, Soyhières égalisera quelques secondes plus tard. Chételat gratte un ballon dans les pieds de la défense adverse, s’ensuit un décalage sur Fiorello. Ce dernier passe latéralement à Donzé qui peut glisser à Bega pour tromper le portier en face à face. Une réduction du score très rapide après le but du FC Alle.

Suite à ce but, les ajoulots remettent la machine en marche et sur un coup franc mal tiré de Bega, la contre-attaque rapidement joué termine en face à face et Julien Ramseyer remporte le duel. Le gardien local sauve son équipe du bout des gants. Soyhières réagit et sur un centre de Roschi, Donzé offre une balle de match à Mertenat mais sa reprise est repoussée par le gardien.

Dans le dernier quart d’heure, les deux formations essayent d’arracher la victoire mais le principal acteur de cette fin de rencontre est l’arbitre qui perd le contrôle de la partie. Un but annulé pour Alle, un penalty oublié pour Soyhières et des hors-jeu inexistants sifflés des deux côtés. Des événements qui ont fait crier les supporters.

Un beau match de quatrième ligue qui se finit sur un score de parité. Les deux équipes repartent chacune avec un point du Questre. Prochain rendez-vous pour le FC Soyhières, dimanche à Montfaucon.

Etoiles du match:

Ramseyer Julien ***

Fleury Tristan **

Fiorello Bryan *

Paulo


Match du Samedi 26.09.15, FC Franches-Montagne - FC Soyhières: 1-3 (1-2)


Déplacement à risque pour Soyhières qui affronte l’actuel quatrième au classement.

Les deux équipes entrent dans le match avec beaucoup d’énergie, Franches-Montagne se montre les premiers dangereux. Ramseyer Julien est sauvé par son poteau sur une tête du capitaine adverse.

Soyhières réagi et obtient les occasions à son tour. Bourquard ne parvient pas à tromper le gardien adverse quant à Fiorello et Bouele, les deux attaquants ne sont pas assez précis dans les derniers mètres.

Les deux formations se neutralisent au milieu de terrain mais c’est belle et bien Soyhières qui ouvre le score. Flück ressort le ballon et change le jeu pour envoyer Bega seul face au gardien. Impeccable jusque-là, le dernier rempart franc-montagnard ne peut rien faire et laisse ainsi les lièvres prendre l’avantage.

Le FCFM égalisera quelques instants plus tard. Le couloir gauche se joue de Fleury et Bourquard avant d’adresser un centre pour son coéquipier qui ne laisse aucune chance à Ramseyer. Après ce but, Soyhières s’organise en défense.

Peu avant la pause, les lièvres garde le cuir et après avoir eu la possession du ballon. Le trio Donzé-Fiorello-Bouele parvient à redonner l’avantage au FCS sur un mouvement collectif en une touche de balle. Bouele finira cette belle action en ajustant le ballon dans la lucarne. Grâce à ce but, les hommes coaché par ‘’Remo’’ Avdimetaj vont boire le thé menant 1 à 2.

En deuxième mi-temps, Soyhières se base sur un bloc équipe solide défensivement et procède par contre-attaque. Beaucoup de temps s’écoule avant de voir des occasions dangereuses. Justement c’est sur contre que le FCS se montre dangereux mais contrairement en première période, Bega ne parvient pas à concrétiser son duel.

Sans être réellement dangereux, Franches-Montagne se rapproche gentiment du but de Ramseyer. Mais contre le cours du jeu, Soyhières fait le break. Fiorello en contre tir sur le gardien mais Caramanna attentif au rebond envoie le ballon au fond des filets et mets ainsi le FCS à l’abri.

Dans les derniers instants le FCFM est proche de revenir mais les attaquants locaux sont en manquent de réussite. Soyhières repart du Noirmont avec les trois points avant d’accueillir chez soi le FC Alle.

Etoiles du match:

Simon Flück ***

Bujar Bega **

Joris Bouele *

Paulo


Match du Samedi 22.09.15, FC Clos du Doubs - FC Soyhières: 1-3 (1-1)


Semaine chargé pour les lièvres, après un match difficilement gagné contre la lanterne rouge samedi en championnat, Soyhières se déplace à St-Ursanne pour y affronter le FC Clos du Doubs. Match à élimination directe comptant pour les huitièmes de final en coupe jurassienne. A savoir que Clos du Doubs est le tenant du titre.

Dès le début de la rencontre, les deux équipes mettent du rythme. Soyhières se montre dangereux mais Gaxherri et Bega ne trouve pas la mire. Clos du Doubs tente d’alerter le portier Ramseyer mais aucun de leur nombreux coup-francs à 20m inquiète le dernier rempart du FCS.

Il faudra attendre environ la demi-heure de jeu pour voir le premier but de ce match. Clos du Doubs intercepte la relance de Roshi et profite de l’espace laissé pour conclure l’action. Un centre à ras de terre pour l’avant-centre local qui ouvre le score.

Domination de Soyhières mais c’est Clos du Doubs qui s’offre les occasions les plus franches dans ce premier acte. A la reprise, les lièvres égaliseront d’entré grâce à Fiorello bien placé qui récupère une frappe de Caramanna renvoyé par la barre transversale. Il n’avait plus qu’à pousser le cuir au fond des filets.

Caramanna trouvera le chemin des filets quelques instants plus tard grâce à une frappe à 20m. Un but qui donne une longueur d’avance au FCS. Mais la rencontre est loin d’être terminée car Clos du Doubs ne baissera jamais les bras.

A la suite d’un duel, Fleury accroche l’attaquant adverse qui perd l’équilibre et trébuche. L’homme en noir donne penalty aux locaux. Le buteur maison se charge de le tirer mais Ramseyer choisi le bon côté et sors ce tir. Sur le rebond un second joueur échoue et envoie le ballon au-dessus de la cage.

Quelques instants plus tard, Minger s’aide des mains pour déséquilibrer l’attaquant. L’arbitre de la rencontre n’hésite pas et siffle un deuxième penalty pour Clos du Doubs. Les locaux change de tireur mais Ramseyer choisi encore le bon côté et renvoie le ballon. Cette fois-ci la défense suit bien et dégage le danger.

Le score reste inchangé malgré les événements. Un grand gardien doit souvent avoir de la réussite et quand Julien Ramseyer ne fais pas de parade, ce sont ces montants qui sauve le FCS.

Soyhières profite d’un très bon travail, en fin de rencontre, de Joris Bouele qui laisse le ballon à Chételat. Ce dernier dépose un centre parfait à Fiorello qui tue le match en marquant le but de la sécurité à quelques minutes du terme de la partie.

Une victoire difficile face à une très bonne équipe en panne de réussite. Attendons maintenant les résultats à venir et le tirage au sort des quarts de final.

Etoiles du match :

Julien Ramseyer ***

Bryan Fiorello **

Francesco Caramanna *

Paulo


Match du Samedi 09.09.15, FC Glovelier - FC Soyhières: 1-5 (1-1)


Match avancé de la quatrième journée, Soyhières se déplace à Glovelier. Un match important car le FCG est classé juste derrière les lièvres au classement avec 7 unités.

Une première mi-temps difficile pour les hommes de Donzé qui peine à reconstruire depuis l’arrière. Glovelier se montre les plus dangereux en attaque avec quelques animations offensives intéressantes. C’est logiquement les locaux qui ouvrent le score vers le quart d’heure de jeu.

Soyhières égalise quelques instants plus tard, à la suite d’un corner, Minger Maxime place une tête hors de portée du gardien sur un coup de pied coin frappé par Bega Bujar. Les bleus et blancs reviennent dans la rencontre mais le score reste de parité à la pause.

Le coach demande un réveil car Soyhières sait faire mieux donc après une première mi-temps poussive, la troupe à Donzé revient très forte après le thé. Une équipe plus concernée et mieux organisée prend alors le jeu à son compte. Sur un débordement, Paul Donzé suit l’action et fait trembler les filets adverses à la suite d’un centre en retrait de Bega. Soyhières passe devant et Glovelier ne s’en remettra pas.

5 minutes plus tard, Francesco Caramanna fait le break pour le FCS, sur une frappe que le portier adverse ne peut détourner. Deux buts d’avance pour Soyhières, vers l’heure de jeu, mais le score aurait pu être plus salé à cause de penaltys non-sifflés et ce hors-jeu discutable de Bourquard.

Il faut attendre les dix dernières minutes avant de voir à nouveau les lièvres marquer. C’est Bujar Bega qui trompera le portier après avoir débordé la défense de Glovelier sur un dégagement de Julien Ramseyer millimétré.

Dans les dernières minutes, Julien Ramseyer dégage au pied et pense avoir trompé son homologue de Glovelier et ainsi marqué son premier but mais c’est sans compter ce diable de Nexhbedin Gaxherri qui pousse la balle au fond du but et place son nom sur la liste des buteurs.

Formation : J. Ramseyer, Guedes, Fleury, Minger, Roschi, Donzé, Schmassmann, Bourquard, Mertenat, Caramanna, Bega.

Ont également joué : Stettler, Grun, Chételat, Gaxherri.

Etoiles du match :

Bujar Bega ***

Maxime Minger **

Julien Ramseyer

Paulo


Match du Samedi 05.09.15, FC La Courtine - FC Soyhières: 1-2 (0-2)


Troisième journée de championnat et dangereux déplacement à Lajoux. Jamais facile de gagner contre le FC La Courtine, Soyhières s’attend à un match compliqué.

Début de rencontre difficile où La Courtine empêche Soyhières de jouer son jeu malgré une bonne entame de match. La possession est pour les joueurs locaux et les jeunes lièvres sont obligés de procéder par contre-attaque. Julien Ramseyer mis à contribution sort parfaitement une frappe au sol et maintien un score nul.

Bryan Fiorello rate un face à face, bien gêné par le retour du défenseur, mais l’attaquant du FCS s’arrachera quelques instants plus tard pour lancer Jason Bourquard en profondeur. Bourquard trompe le gardien pour terminer parfaitement sa course. Ouverture du score pour Soyhières à la demi-heure de jeu. A noter, peu de temps avant, Mathieu Ramseyer sorti sur blessure.

Quelques minutes plus tard, Simon Flück décale à nouveau Fiorello. Ce dernier centre mais le bras du défenseur est trop écarté et l’arbitre siffle penalty. Bujar Bega se charge de le transformer. Soyhières arrive à la pause avec un écart de deux buts.

En seconde période, très vite, Donzé P.-O. doit faire avec une nouvelle blessure. Fiorello très bon jusque-là, cède sa place à Mertenat Marc. La Courtine garde toujours la possession du ballon mais Soyhières reste les plus dangereux avec Bourquard et Bega très actifs sur leurs côtés. Derrière, malgré les changements suite à la blessure de Ramseyer, la défense reste solide. Julien Ramseyer impérial dans ces sorties permet à l’équipe de souffler.

FC La Courtine réduis le score dans les arrêts de jeu. Un cafouillage devant le but à la suite d’un corner permet aux locaux de revenir à un but. Une réalisation trop tardive et Soyhières repart avec trois précieux points de Lajoux.

Formation : J. Ramseyer ; Fleury ; M. Ramseyer ; Roschi ; Stettler ; Donzé ; Schmassmann ; Bourquard ; Bega ; Flück ; Fiorello.

Ont également joué: Mertenat ; Gaxherri ; Guedes.

Etoiles du match :

Ramseyer Julien ***

Bourquard Jason **

Fleury Tristan *

Paulo


Match du Samedi 29.08.15, FC Soyhières - FC Courchapoix: 3-1 (2-1)


Soyhières accueillait le néo-promu Courchapoix pour le compte de la deuxième journée de championnat. Après une belle victoire à Bévilard, les lièvres se doivent d’enchaîner pour bien débuter le championnat.

Bonne entame de match pour Soyhières qui prend la possession du ballon mais sans être très dangereux. Un début de partie bien géré et c’est logiquement que les bleus et blancs ouvre le score grâce à Bega Bujar qui se défait de la défense avant de tromper le portier.

Soyhières aurait pût doubler la mise mais Yann Stettler tir au-dessus du but pourtant servie dans de très bonnes conditions alors que juste avant Bryan Fiorello n’arrivait pas à toucher le cuir. FC Courchapoix reviendra dans la partie quelques instants plus tard. Ils profiteront d’une faute à 20 mètres évitable de Simon Flück pour marquer un superbe coup-franc.

Un but encaissé qui relancera Soyhières alors minimaliste depuis l’ouverture du score. Avant la pause, Bryan Fiorello parvient à marquer en deux temps en duel face au gardien adverse.

En deuxième période, Soyhières se montre plus entreprenant et plus dangereux. Maxime Minger ne trouve pas le cadre de la tête lors de corners. Yann Stettler frappe une demi-volée mais ça tentative passe à côté et les coups-franc de Tristan Fleury et Bryan Fiorello n’inquièteront pas Courchapoix. Mais Bujar Bega mets définitivement le FCS à l’abri avec un second but personnel. Simon Flück avec une passe millimétrée dans l’intervalle lance Bega qui dribble le gardien avant de pousser la balle de l’autre côté de la ligne de but.

Courchapoix sera une dernière fois dangereux, à nouveau sur coup-franc, mais Julien Ramseyer anticipe du bon côté et s’étend pour sortir cette frappe. Les deux équipes en resteront là, Soyhières obtient donc le maximum de point en deux matchs.

Formation : J. Ramseyer, Fleury, Donzé, Minger, Roschi, Bourquard, Flück, Schmassmann, Bega, Fiorello, Caramanna.

Ont également joué : Stettler, Mertenat, Grun, Béguin, Gaxherri, Guedes.

Etoiles du match :

Bega Bujar ***

Fiorello Bryan **

Minger Maxime *

Paulo


Match du Samedi 22.08.15, FC Bévilard-Malleray - FC Soyhières: 0-5 (0-2)


Ce week-end, sonnait l’ouverture du championnat en 4ème ligue. FC Soyhières se déplaçait à Bévilard sur une pelouse excellente pour y affronter le FC Bévilard-Malleray.

À la théorie d’avant match, le coach insistait sur le fait de bien commencer la saison malgré la longueur du calendrier. Dès le coup de sifflet, Soyhières prend la possession du ballon et très rapidement inquiète la défense adverse.

Sur une remontée de balle depuis la défense, Francesco Caramanna joue avec les défenseurs et obtient un coup-franc à la limite de la surface de réparation. Bryan Fiorello se charge de le transformer d’une frappe splendide qui passe par-dessus le mur.

Après cette première réalisation, Bryan Fiorello double son compteur sur un service parfait de Simon Flück. L’attaquant de Soyhières trompe le gardien en face à face malgré le retour des défenseurs. Le break est fait et il est mérité. Dans cette première partie de match, les lièvres auraient encore pu accroître leur avantage, mais Caramanna touchait la barre transversale et Donzé ne cadrait pas sa demi-volée. Juste avant le thé, Julien Ramseyer, alors peu mis en danger jusque-là, sort d’un arrêt réflexe une frappe à ras-de-terre à la suite d’un cafouillage sur corner.

Au retour des vestiaires, Soyhières remet le métier à l’ouvrage et se met définitivement à l’abri par l’intermédiaire de l’inusable Caramanna. Dans la surface adverse, il profite du relâchement de la défense pour placer un retourné acrobatique à la suite d’un coup de pied arrêté.

Les deux équipes ressentent la fatigue et cela créer des espaces. Sur un coup-franc au milieu de terrain, Mathieu Ramseyer envoie un long ballon sur Paul Donzé délaissé de tout marquage. Le portier du FCBM ne se saisie pas du ballon dans sa sortie et Donzé n’a plus qu’à pousser le cuir au fond des filets. Une soirée qui sourit au FCS et Simon Flück va la rendre encore plus belle avec ce corner qui termine directement en lucarne opposée, malgré le fait d’être un coup de pied de coin sortant pour un droitier. Bien entendu le gardien n’était pas à son affaire mais soulignons le coup de patte (chanceux) de Flück.

Le FC Bévilard-Malleray a souffert samedi car en plus des cinq réalisations, Fiorello trouvait le poteau dans un face à face, Matéo Friedli qui écrasait trop sa frappe dans un énième duel face au gardien et Lionel Schmassmann trop court sur un centre de Friedli.

Un match solide de la part des lièvres qui n’ont pas laissé un centimètre à l’équipe locale. Discipliné et organisé ce FC Soyhières a proposé un beau spectacle aux spectateurs ayant fait le déplacement.

Formation : J. Ramseyer ; Donzé ; Minger ; M. Ramseyer ; Fleury ; Flück ; Schmassmann ; Bourquard ; Grun ; Fiorello ; Caramanna.

Ont également joué : Friedli ; Bouele ; R. Avdimetaj.

Etoiles du match :

Bryan Fiorello ***

Francesco Caramanna **

Simon Flück *

Paulo


Match du Mercredi 12.08.15, FC Soyhières - FC Pleigne: 1-3 (0-1)


Après la victoire à Boécourt le samedi, le FC Soyhières recevait Pleigne pour son premier match à la maison. Toujours dans l’attente de revoir ces vacanciers, les bleus et blancs changent de tactique en évoluant à deux attaquants.

Début de match difficile pour le FCS qui laisse Pleigne prendre le jeu à son compte. Quelques erreurs techniques et les visiteurs profitent de ces ballons perdus pour inquiéter la défense locale. Le côté droit de la défense des lièvres souffre et c’est logiquement que le capitaine adverse ouvre le score, avec l’aide du poteau, en trompant Donzé.

Après ce but, plus grand-chose à signaler avant une pause boisson au milieu de la mi-temps. Les hommes de Pierre-Olivier Donzé se sentent capable de marquer et jouent bien plus haut dans le terrain. Pleigne arrive à tenir jusqu’à l’heure du thé malgré des bonnes occasions de Caramanna, Grun ou encore Mertenat qui trouve l’angle des montants adverses.

Après avoir soufflé un peu, les deux équipes se remettent en place. Soyhières continue sur sa bonne lancée avec un Flück qui organise bien le jeu. Marc Mertenat réduit le score sur penalty provoqué par Bourquard Jason qui avait précédemment fait parler sa vitesse de pointe jusqu’au moment où le gardien le tacle dans sa course. Une égalisation méritée dans l’ensemble.

Soyhières dans son temps fort n’arrive pas à mettre ce second but pour passer devant. Plus les minutes passent, plus les jeunes lièvres perdent en agressivité. Celà profitent aux anciens pensionnaires de troisième ligue qui marque lors d’un ballon anodin. Une erreur de communication, des hésitations et l’attaquant en profite pour tromper Donzé.

Dans les dernières minutes, en se ruant vers le but adverse lors du dernier corner de la partie, Minger croit pouvoir toucher le cuir mais le gardien boxe le ballon devant lui et permet une contre-attaque conclue par une faute de Stettler dans la surface. Donzé ne peut rien faire et le match se terminera sur le score de 1 à 3 pour Pleigne. Une bonne semaine de travail pour Soyhières qui affrontera le FC Bévilard-Malleray pour l’ouverture du championnat samedi 22 à Bévilard.

Formation : Donzé, Stettler, Roschi. Minger, Fleury, Mertenat, Caramanna, Flück, Grun, Bourquard, Avdimetaj.

A également joué : Béguin.

Etoiles du match :

Mertenat ***

Flück **

Bouruqard *

Paulo


Match du Samedi 08.08.15, FC Boécourt - FC Soyhières: 1-4 (0-1)


Premier match de la saison pour le FC Soyhières qui se déplaçait à Boécourt. Les lièvres affrontaient une équipe très jeune pour cette première rencontre de la saison.

En première mi-temps, Soyhières a eu la possession du ballon. Les joueurs du club présidé par Ramseyer appliquaient les consignes du coach Donzé en ressortant le ballon au sol depuis derrière. Jason Bourquard, lancé plusieurs fois en profondeur, pouvait ajuster quelques centres pour Fiorello mais la défense locale restait attentive.

Caramanna interceptait un mauvais dégagement du portier local et ouvrait le score sur un tir dans le petit filet opposé qui ne laissait aucune chance au dernier rempart du FC Boécourt.

Le match baissait en intensité et les mauvais contrôles s’enchaînaient. Très peu dangereux, Boécourt ne se procurait qu’une seule occasion mais Paul Donzé intervenait sans difficulté sur un corner direct.

Heureusement pour les spectateurs, la deuxième période était plus animée. Soyhières profitait de la pause pour faire quelques ajustements et Caramanna pouvait doubler la mise de la tête à la suite d’un corner parfaitement botté par le meneur de jeu du FCS, Simon Flück. A noter que le corner a été obtenu après un très beau mouvement collectif.

Peu de temps après la deuxième réalisation des lièvres, Boécourt revenait dans la partie grâce à une réussite de son buteur maison. Ce but boostait les joueurs locaux mais heureusement un Paul Donzé des grands jours sauvait à plusieurs reprises son équipe pendant le quart d’heure suivant. Alors que Soyhières était mal embarqué depuis quelques minutes, Flück se jouait de la défense locale et parvenait à inscrire la troisième réussite des lièvres d’un tir vicieux de son mauvais pied qui ne laissait aucune chance au portier du FCB.

Cette réalisation venue contre le cours du jeu permettait aux lièvres de souffler. Sur un centre chirurgical de Chételat à la suite d’un très beau débordement, Mertenat n’avait qu’à pousser le ballon de la tête au fond des filets pour inscrire la dernière réussite de la partie. Une action entachée par la blessure de Chételat qui, espérons-le, ne l’empêchera pas de refouler les pelouses rapidement tant sa prestation a été convaincante.

Le FC Soyhières remporte ce premier match officiel sans être flamboyant mais efficace. Une rencontre jouée sur un bon terrain malgré les chaleurs estivales. Prochain rendez-vous, mercredi contre le FC Pleigne à domicile.

Formation: Donzé; Fleury; Minger; Béguin; Stettler; Flück; Schmassmann; Carman; Caramanna; Bourquard; Fiorello.

Ont également joué: Mertenat; Grun; Chételat.

Etoiles du match:

Donzé Paul ***

Caramanna Francesco **

Minger Maxime *

B.H.


Match du Samedi 16.05.15, FC Soyhières - FC Val-Terbi: 1-0 (0-0)


Un deuxième tour difficile pour les deux équipes. Val-Terbi dans la lutte pour le maintien et Soyhières en perte de confiance.

Après la déroute 4-0 contre Clos-du-Doubs, Soyhières accueille la lanterne rouge. Un match piège qui peut remonter le moral des joueurs de Donzé ou alors plonger réellement le FCS en crise.

Début de match presque parfait pour les lièvres qui comme à leur habitude se créés beaucoup d'occasions dans les premières minutes de jeu. Bega, Roschi, Chételat, Donzé et Fiorello manqueront ce dernier geste qui fait tant défaut.

Mais pour une fois les bleus et blancs ne baisseront pas les bras. En s'appuyant sur une défense solide, Soyhières continue de dominer le match après le thé et laisse peu d'espace aux adversaires du jour.

La deuxième mi-temps ressemble beaucoup aux 45 premières minutes du match. Val-Terbi tient mais ne craque pas.

Sur une contre-attaque, le défenseur dans sa course accroche Bujar Bega. Sur le coup-franc, Fiorello dépose le ballon sur le genou d'Emanuel Roschi qui ouvre le score et inscrit son premier but cette saison. 1-0 !

Un soulagement pour les supporters locaux. Les jeunes lièvres essayeront de doubler la mise comme sur cette frappe de Mashid Amhadi qui s'écrase sur le poteau que ne peut reprendre correctement Maël Von Grünigen.

Belle victoire du FCS et prochain match à Glovelier pour continuer sur une bonne note.


Match du Samedi 25.04.15, FC Courtételle - FC Soyhières: 2-2 (2-0)


Match important pour les deux équipes.

Soyhières se doit de faire des points face à une équipe de Courtételle à la lutte pour le maintien.

Début catastrophique des bleus et blancs qui encaissent un autogoal à la suite d'un corner mal négocié par la défense et peu de temps après, Ramseyer se fait devancer par l'attaquant adverse. 6ème minute et déjà 2-0 pour Courtételle qui joue pleinement sa chance.

La première période est de triste qualité. Rares sont les occasions qui peuvent inquieter le portier adverse. Fiorello et Bega essayent mais le gardien aura eu toujours le dernier mot.

Au retour des vestiaires, le FCS est plus impliqué et réagi. Il faudra peut de temps pour Minger qui peut réduire le score bien aidé par un centre parfait d'Amadhi.

Soyhières respire, Courtételle lutte. Les attaques des lièvres arrivent désormais en vague et les Verts ne sortiront plus de leur camp.

Un coup franc proche des 16m et Amadhi Mashid égalise profitant de la déviation du mur qui ne laisse aucune chance au dernier homme de Courtételle.

2-2, Soyhières ne compte pas en rester là ! les bleus poussent mais le FCC arrive à concerver le point du nul sur leur pelouse.

Les lièvres n'arrivent toujours pas à jouer leur meilleur football pendant 90 minutes, alternant le meilleur comme le pire à la façon Dr. Jekyll et Mr. Hyde.


Match du Samedi 11.04.15, FC Soyhières - US Montfaucon: 0-2 (0-1)


Retour au Questre pour les joueurs du FCS après la victoire dans la capitale.

Soyhières évolue avec une composition d'équipe retouchée suite aux absences de nombreux joueurs.

Les conditions sont bonnes pour ce deuxième match. Notre FCS se doit d'obtenir les trois points pour ne pas rester dans le ventre mou du classement.

La première mi-temps est de très mauvaise qualité. Les deux équipes n'y arrivent pas, les occasions sont rares. Montfaucon commence à prendre possession du match grâce à leur milieux de terrain plus agressif.

Les deux équipes se montrent dangereuses sur coups de pied mais ne trouvent jamais le cadre. Sur un contre, les visiteurs ouvrent le score. Deux passes pour traverser le terrain et Montfaucon profite du surnombre pour ouvrir le score. 0-1 40'ème.

1-0, nous attendons un réveil des lièvres ! juste avant la mi-temps Valon Lulaj reçoit un centre de Fleury Tristan mais la reprise de l'attaquant passe de peu à côté sur la droite du portier adverse.

Pendant la pause, le coach Donzé demande aux onze sur le terrain un sursaut d'orgueil car pendant les 45 premières minutes Soyhières a montré un piètre football.

Le FCS augmente d'intensité et nous sentons qu'il est possible de renverser le match mais les tentatives de Mashid Ahmadi, Bryan Fiorello ou encore Paul Donzé sont trop molles.

L'USM choisi alors le moment de mettre le deuxième sur une incompréhension des frères Ramseyer. On joue alors la 56èmes et rien ne se passera jusqu'à la fin de la partie comme si ce but avait coupé les jambes des joueurs.

Une défaite qui vient au pire des moments avant les confrontations contre La Courtine (2ème) et le leader FC Courroux.


Match du Dimanche 29.03.15, SR Delémont - FC Soyhières : 2-3 (1-1)


Premier match du second tour pour les deux équipes et déjà une rencontre importante. Le FCS est en quête de son premier succès en 2015 alors que les SRD luttent contre la relégation. A noter que les Sports ont joué avec 6 joueurs évoluant en troisième ligue.

Soyhières se présente avec un onze composé de Ramseyer Julien; Guedes David; Ramseyer Mathieu; Lulaj Valdet; Roschi Emmanuel; Donzé Paul; Minger Maxime; Bega Bujar; Fiorello Bryan; Fleury Tristan; Lulaj Valon, ont également joué: Gaxherri Nexhbedin et Della Rossa Massimo.

Le coup d'envoi est donné par les jaunes et noirs. Durant les premières minutes, les deux équipes se battent sans s'offrir d'occasion franche. Soyhières obtient de nombreux coups de pied arrêtés.

A la 18ème minute, les lièvres obtiennent à nouveau un coup franc aux environs des 35m. Bujar centre au second poteau pour trouver la tête de Paul qui en essayant de remettre au centre trouve finalement la lucarne du portier delémontain. Un peu de réussite n'a jamais fait de mal et c'est donc l'ouverture du score pour les bleus.

Après ce but, les hommes du nouvel entraîneur Donzé Pierre-Olivier perdent peu à peu le contrôle du match. C'est donc en contre que le FCS obtient les actions pour faire le break mais ni Bujar, Fiorello ou Donzé trouvent les filets adverses.

Les Sports-Réunis réduisent le score logiquement avant la mi-temps. Sur un beau décalage côté droit suivi d'un centre, Mangia d'une tête égalise avant la pause envoyant les deux équipes dos à dos prendre le thé.

Revenant des vestiaires, on sent Soyhières agressif en se jetant à l'assaut du but adverse. Il faut donc seulement 4 minutes pour que Bujar donne l'avantage d'une frappe du gauche laissant aucune chance au jeune delémontain. Mais au football tout peut aller vite.

Même très vite, Delémont mets seulement quelques secondes avant d'égaliser. La défense faisant preuve de suffisance laisse Gueniat seul à l'orée des seizes pour égaliser. On ne va pas enlever le beau coup d'oeil de l'attaquant mais il fut bien aidé par la remise de son coéquipier hors-jeu.

Tout est à refaire, Soyhières menant deux fois au score connaît la musique et c'est à l'heure de jeu que Fiorello très bien lancé en profondeur gagne son duel. 2-3 !

Delémont encore une fois mené d'une unité essaye de revenir, le FCS court physiquement perd la possession du terrain mais obtient quelques contres. Sur un long ballon Massimo est à un cheveu de passé devant le gardien qui sort avec autorité.

Nous jouons la 95ème minutes lorsque Mathieu heurte sur le gardien delémontain après un beau coup de pied d'Emmanuel Roschi. Tout le monde pense alors que le match va se terminer là-dessus mais ce n'est pas au goût de l'arbitre.

En effet, l'homme en noir a décidé de prolonger le match pour le bonheur des supporters locaux. Dans ces dernières minutes le FCS souffre mais tient bon quitte à y perdre son football.

Une victoire mérité mais ô combien difficile.


Match du Jeudi 24.5.14, FC Soyhières – FC Courrendlin : 1-0


Promotionnnnnnnnnnnnnnnnnnn !... Oui nous l’avons fait !... Le FC Soyhières est promu en 4ème ligue et ce, trois matchs avant la fin du championnat. 17 matchs 49 points, le résultat est éloquent.

Il y a deux ans, pour aider Mario et Remo dans leur projet de reconstruction d’équipe, je rejoignais le FC Soyhières que j’avais quitté quelques années auparavant avec d’excellents souvenirs en tête, notamment l’ascension en 4ème ligue en 2007.

Lors de mon premier match j’ai pu constater l’ampleur du travail à effectuer. Nous devions faire jouer ensemble un panel de jeunes gens venus d’horizons différents avec des difficultés de communication et une vision du football pour le moins égoïste. Nous avions mauvaise réputation et les éventuels nouveaux joueurs hésitaient à rejoindre notre groupe.

Le comité d’alors dû batailler ferme pour trouver des solutions et convaincre quelques anciens juniors du club de nous rejoindre. Mario parti vers de nouvelles aventures, c’est Remo qui s’attela à la dure tâche de coach. Avant de penser à jouer au football nous avons appris tout d’abord à nous connaître, nous respecter sur le terrain et enfin devenir une bande de copains, mais rien ne fut facile.

Deux ans plus tard nous voilà en 4ème ligue après un championnat brillant. Je suis fier des joueurs, fier de passer du bon temps avec eux sur les terrains, lors des « troisièmes mi-temps » et fier aussi d’être leur copain. Vive le FC Soyhières et félicitation à son nouveau président Christian Ramseyer que nous avons surpris la larme à l’œil… Que l’aventure continue !

Mais revenons à samedi 17h00, début de la rencontre opposant les deux meilleures équipes du championnat du groupe 14 de 5ème ligue Le FC Soyhières et le FC Courrendlin.

Le FC Soyhières se présente dans la composition suivante :

Julien (gardien), Astrit (stopper), Tobias (libéro), Jérémy (latéral gauche), David allias « Kindy » (latéral droit), Antonio (numéro 10), Mateo (demi défensif), Mathieu (demi défensif), Bujar (demi offensif gauche), Edou (demi offensif droit), Burim (avant-centre). Remplaçants : Jordan, Mael, Nexhbedin, Fabio, Massimo, et Victor.

Il règne une ambiance de fête au stade du Questre les joueurs et le temps sont radieux et les spectateurs nombreux.

Bujar donne le ton d’entrée de jeu, décidé à jouer collectif, il fait un festival sur le flanc gauche de l’attaque et centre sur Mathieu idéalement placé, le ballon finit sa course dans les bras du gardien.

Bujar joue cette rencontre avec une envie de bien faire peu commune, il joue offensif, défensif, il alterne les « une-deux » notamment avec Jérémy qui ainsi se trouve souvent aux avants postes, à la 3e minute celui-ci conclu d’ailleurs un « une-deux » par un centre parfait en direction d’Edou qui manque la cible.

Soyhières montre un jeu de belle facture, technique et rapide. Mateo et Mathieu annihilent toutes les velléités offensives du milieu de terrain de Courrendlin, permettant à Antonio (44 ans) le « magicien », maître à jouer des Lièvres, de s’en donner à cœur joie : feinte de corps, dribles millimétrés, coup du sombrero, il écoeure les joueurs « Courrengeaux ». A la 12e minutes il oriente le jeu de l’extérieur du pied droit en direction de Bujar qui en pleine course met courageusement sa tête manquant de peu une collision avec le gardien, c’est 1-0. Les supporters sont transportés de joie et le font bien entendre.

Sur le flanc droit Edou propose aussi un jeu rythmé où alternent dribbles et accélérations. A la 25e minute il s’illustre en exécutant une belle passe axiale en direction des buts de Courrendlin, le dernier rempart manque sa sortie et Bujar surpris manque le ballon.

Burim blessé, c’est Mael qui entre en action, en délicatesse avec un abducteur, quelques minutes plus tard, il cède à son tour son poste à Nexhbedin.

Le FC Soyhières démontre qu’il est le leader incontesté de ce championnat et les sociétaires du FC Courrendlin souvent débordés font appel à un jeu musclé pour empêcher nos attaquants de conclure leurs phases de jeu. Le match est engagé mais correct.

Le FC Courrendlin procède par contre-attaque et se montre, une fois n’est pas coutume, dangereux en concluant l’une d’elles par un tir croisé bien capté par Julien.

Le mentor de Courrendlin change de tactique, dès la deuxième période son équipe présente un jeu vertical qui met dans l’embarras notre défense. Celle-ci recule dangereusement. Julien heureusement est à son affaire.

Courrendlin commet beaucoup de fautes et donne l’opportunité aux Lièvres d’aggraver le score notamment sur un très joli coup franc de Bujar.

Quelques minutes s’écoulent. Une longue balle met hors de position notre défense et le « Cous… », avant-centre émérite de Courrendlin et ancien élément du FC Soyhières file droit au but. Courageusement Julien sort, boxe le ballon et malencontreusement aussi le nez de son adversaire. Notre ange gardien refuse d’abdiquer.

Courrendlin fera encore frissonner le public en manquant de peu l’égalisation sur balle arrêtée.

67e minutes, suite à une bévue de la défense de Courrendlin, Nexhbedin manque le 2-0. Ensuite Mathieu sur coup franc d’Astrit dévie de la tête mais le gardien s’interpose.

75e minute le numéro 5 de Courrendlin qui durant toute la partie a ponctué son jeu d’interventions à la limite de la régularité décide d’intercepter Bujar dans la surface de réparation. Erreur, car il a affaire à un renard… Intelligemment Bujar pousse légèrement sont ballon et s’écroule, pénalty ! Nous retenons notre souffle, Bujar s’élance et… manque la cible… Quel suspense !

Heureusement plus aucune action de Courrendllin ne sera concrétisée et ce n’oublions pas de le mentionner grâce à une défense à toute épreuve : Astrit, Jérémy, Kindy, Julien, Mateo emmené par l’inusable capitaine Tobias allias « La Teube » !

Merci aussi aux remplaçants Victor, Fabio, Massimo et Jordan pour avoir joué sérieusement les quelques minutes qui leur ont été concédées. Ils ont ainsi aussi contribué à la victoire et à l’ascension du FC Soyhières.

Voilà je m’arrêterai là sans vous conter « l’après match », je vous laisse le soin d’imaginer ... Magique dirait Bujar baba… Et coule et coule le champagne !

Bravo les copains et à mardi car nous avons encore quelques matchs à préparer et à savourer.

Signé: Dino... Saure


Match du Samedi 17.5.14, FC Bonfol – FC Soyhières : 1-4


Samedi 17 mai les Lièvres prenaient le chemin de l’Ajoie sans leur chroniqueur, malheureusement occupé à des travaux de jardinage, pour affronter le FC Bonfol.

Comme au match aller, les « Bâts » présentaient une défense roublarde, bien organisée et imperméable. Durant 45 minutes le FC Soyhières n’a pas trouvé la clé pour faire sauter le verrou de ce coffre-fort.

La solution est venue des armes secrètes du FC Soyhières : Mateo, Edou, Mathieu, Antonio et Bujar. En deuxième mi-temps ce noyau dur, épaulé par le reste de l’équipe, a uni ses forces pour abattre l’adversaire du jour. Résultat 4-1 (3 buts de Bujar et un but de Mathieu).

Bujar, le renard des surfaces, a porté son quota de buts à 15, c’était son retour après un match de suspension. C’est notre buteur patenté et je l’aime bien, raison pour laquelle je lui offre ce conseil :

Bujar bien que tu sois le meilleur buteur de l’équipe tu fais souvent preuve de nombrilisme, ton manque de générosité collective et tes oublis défensifs privent parfois tes coéquipiers et le FC Soyhières de meilleures prestations. Mais sait-on jamais un jour peut-être tu montreras ton vrai visage, celui d’un joueur qui sait aussi défendre et passer le ballon au moment opportun, un joueur capable de présenter ces qualités de manière homogène durant tout un match, alors tu seras un joueur talentueux et plus efficace. Samedi à toi de nous montrer toutes ces qualités…

Un petit conseil avisé aussi à Remo, si je puis me permettre : Remo n’oublie pas de donner du temps de jeu à tes remplaçants, merci, car ils le méritent aussi.

Signé: Dino... Saure


Match du Jeudi 15.5.14, FC Soyhières – FC Courchapoix : 1-1


Ce jeudi 15 mai, le match opposait le FC Soyhières de Remo au FC Courchapoix entrainé par notre ami et ancien sociétaire de Soyhières Mario.

Dès l’échauffement force est de constater que les locaux manifestent une nervosité inhabituelle, état de fait qui va se prolonger tout au long de la partie et avoir une influence sur le résultat final.

Pas de round d’observation pour les Lièvres qui dès les premières minutes se montrent dangereux. A la 3e minute suite à un cafouillage de la défense adverse nos attaquants manquent la cible, un peu de sérénité et des lunettes avec des verres de chez OPTI SWISS auraient certainement permis l’ouverture du score. Quelques secondes plus tard c’est Astrit qui envoie un coup franc hors du cadre.

Soyhières se fait peur, nous sommes à la 11e minute, Julien effectue une sortie au pied mal ajustée, un attaquant de Courchapoix en profite et ne manque pas de tester les bon réflexes de notre ultime rempart.

Mateo ne se contente pas de défendre à mi-terrain mais distille aussi quelques belles passes, Fabio récupère, enclenche le turbo et centre en direction d’Edou qui envoie une frappe à côté.

Au quart d’heure le match s’équilibre et les visiteurs s’illustrent sur corner. Cette insidieuse balle arrêtée ne trompe toutefois pas la vigilance de l’excellent Julien. A la 20e minute nouveau cafouillage dans la zone des cinq mètres adverse, Mael récupère, ne transmet pas à l’un de ses coéquipiers bien placé et envoie sa frappe dans les bras du gardien. Jordan rongeant son frein sur le banc ne peut s’empêcher de manifester son désarroi et distille un florilège de paroles bien salées…

Les occasions sont là, Mael à la 21e minute, Mathieu à la 29e, à la 32e à nouveau Mael idéalement placé, mais tout ces actions restent stériles et le doute s’installe de plus en plus dans l’esprit des Lièvres.

La deuxième mi-temps a commencé depuis peu et Fabio brise le mauvais sort, il reçoit une très belle balle en profondeur et fait parler sa vivacité, il part seul marquer le 1-0, bravo l’artiste. Dans les minutes qui suivent Mael manque le ballon du 2-0.

Après vingt minutes de jeu en deuxième mi-temps les joueurs de Soyhières semblent très fatigués et Courchapoix ne se prive pas de mettre la pression par l’intermédiaire de ses puissants attaquants et se créent quelques belles occasions. Julien joue l’ange gardien.

Mateo s’essaye à la frappe et des 30 mètres du côté droit de notre attaque envoie un missile qui s’écrase sur la latte. La poisse colle décidément aux semelles de notre équipe.

Les joueurs adverses croient en leur chance et ne s’avouent pas vaincus, les gabarits affûtés de leurs attaquants posent d’énormes problèmes à notre défense qui recule trop et finalement se fait surprendre en concédant un penalty. Sanction suprême qui à deux reprises aurait déjà dû être administrée par le saint arbitre de cette rencontre. Le FC Courchapoix égalise 1-1. Match nul logique.

Jordan, remplaçant pour l’occasion, et que l’on sentait motivé, aurait mérité plus de temps de jeu, il avait démontré de grandes qualités offensives contre Movelier et avait bien droit à une titularisation.

Signé: Dino... Saure


Match du samedi 19 avril 2014: FC Soyhières - Movelier / 7-0


Temps glacial dans l’arène du stade du Questre en ce samedi 19 avril pour un derby qui s’annonce « de feu » entre le leader et l’invité du jour : le FC Movelier.

Pour l’occasion Remo a concocté une ligne d’attaque inédite, en effet il n’a pas hésité à faire appel à la pugnacité du duo fraternel Jordan et Mael Von Grünigen. Si la vitesse n’est pas l’apanage des ces deux Lièvres la combativité et la persévérance est leur arme secrète.

20 minutes se passent et Movelier résiste tant bien que mal grâce à un jeu engagé et solidaire. L’adversaire ne fait pas triste figure et reste toujours dangereux notamment en phase de contre.

Sur le flanc gauche de notre attaque Jordan joue des épaules et aux environs de la 20ème minute adresse un centre à hauteur des cinq mètres en direction de Mael qui du bout du pied envoie le cuir en dessus du but adverse. Première alerte sévère pour les visiteurs.

Deux minutes plus tard, la défense des gars du Haut-Plateau dégage de manière hasardeuse, Mael en profite et s’en va batte de manière imparable le malheureux Pierre Monnerat, 1-0.

Ce but n’entrave en rien la motivation du FC Movelier toujours aussi combatif. Il faut d’ailleurs attendre la 37ème minute et une balle arrêtée, en l’occurrence un corner tiré par Edou, pour que le FC Soyhières brille à nouveau par l’entremise de Jérémy Unternährer qui de la tête porte le résultat à 2-0, notre brillant étudiant a enfin compris qu’il pouvait être très efficace de la tête tant au propre qu’au figuré.

Rebelote à la 41ème minute, corner d’Edou et tête de Matéo Friedli, le ballon est dévié de justesse par un défenseur du FC Movelier.

La deuxième mi-temps se déroule sans problème pour les Lièvres, à part peut-être pour Mathieu, handicapé par la perte d’un verre de contact (ah… s’il avait s’agit d’un verre de bière il ne l’aurait pas égaré aussi facilement. « Gag »).

Remo confiant, procède à plusieurs changements, et l’un d’entre eux Nexhbedin s’illustre par un jeu très propre à mi-terrain. Notre gardien Julien a aussi l’occasion de quitter sa chaise longue pour se mettre en valeur en effectuant un très bel arrêt ; comment dites-vous ? Il se serait « troué » sur le corner qui s’en est suivi, moi je n’ai rien vu !?

67ème minute Mathieu (qui pensait récupérer sa lentille) se fait déséquilibrer dans la surface adverse : pénalty. Nexhbedin expédie le ballon au fond des filets : 3-0.

70ème minute, sur un mauvais dégagement de la défense de Movelier, Edou récupère et transmet à Massimo Della Rosa qui s’enfonce dans la défense et avec sang-froid exécute le gardien adverse : 4 :0. Ovation pour « Mass ».

76ème c’est au tour de notre « puce atomique » Fabio Baffa de s’illustrer sur le flanc gauche de l’attaque du FC Soyhières, sans se poser de questions, des 25 mètres il expédie un bolide qui finit sa course sous la latte d’un FC Movelier à la dérive. 5-0.

86ème minute, Jordan porte l’estocade en tirant un coup franc majestueux dont seuls les gauchers ont le secret… 6-0.

90ème minute, coucou le revoilà ! Massimo, notre Aldo Maccione « la classe » est à nouveau dans la place. Il bénéficie d’une belle passe en profondeur de Edou et réalise un amorti orienté en pleine course de toute beauté et donne la leçon à Bujar qui bien que présent sur le terrain était en vacances aujourd’hui, quel sang froid : 7-0. Quand Bujar n’est pas en forme c’est ses potes qui marquent : 7 buts par 6 joueurs différents. Un exemple de solidarité et d’efficacité. Bravo les Lièvres.

Mais attention futurs adversaires ! Car les buts que Bujar n’a pas mis aujourd’hui, il les mettra samedi prochain… (peut-être !)

Signé: Dino... Saure


Match du samedi 12 avril 2014: FC Soyhières - Clos du Doubs


Fin d’après-midi ensoleillé et conditions optimales pour le deuxième match du deuxième tour au stade du Questre à Soyhières où le FC local reçoit la deuxième garniture du FC Clos du Doubs.

Les dix premières minutes sont totalement à l’avantage des Lièvres qui marquent leur territoire et s’illustrent notamment par les incursions de Bujar, Edou et de Mathieu Ramseyer, ce dernier testant les excellents réflexes du gardien Mathieu Yerly.

A la 15e minute, Mathieu se mue en passeur et adresse un centre millimétré à Bujar qui de la tête signe le premier but de la partie : 1-0. Résultat amplement mérité.

Les joueurs adverses à peine remis de leurs émotions doivent déjà faire face aux velléités locales, Maël, très travailleur comme à son habitude, adresse une passe lumineuse à Bujar qui frappe mais malheureusement le ballon n’atteint pas sa cible.

C’est ensuite au grand « gourou » Antonio de briller sur coup franc mais Mathieu Yerly met à nouveau son véto. Soyhières devient brouillon à mi-terrain et l’adversaire du jour pointe le bout de son nez et se montre dangereux sur deux corners.

Les minutes passent et Antonio Garcia Simão marque le match de son empreinte, son calme et sa technique impressionnent, il choisit toujours la bonne solution à mi-terrain et met en valeur ses coéquipiers. Si l’orientation du jeu est son crédo, il n’hésite pas non plus à faire appel à ses qualités d’ancien attaquant et démontre qu’il est toujours impérial dans le jeu de tête. Mateo, Bujar, Edou et Mael auront apprécié avec délectation les passes impeccables de maître « Tonio ».

La deuxième mi-temps a commencé depuis un quart d’heure et les Lièvres ne desserrent pas leur étreinte. Mael sur passe d’Antonio envoie un magnifique tir qui passe de peu à côté des buts. A la 55e minutes la défense du FC Clos du Doubs est submergée : touche de Edou, Mael récupère et frappe au but, le dernier rempart renvoie du pied mais le renard des surfaces, Bujar Bega, est à l’affût et ne se fait pas prier pour marquer le 2-0. Bon anniversaire Bujar !

Quelques minutes s’écoulent et Mael après un effort solitaire se heurte à un gardien « chaud, bouillant » qui empêche le naufrage de son équipe.

Le match est dans la poche et Rémo effectue quelques changements : nous pouvons ainsi apprécier la frappe très pure de Victor Roget, une bombe digne de « Bundesliga », la latte du but a bien falli casser… Lesly, Semir, Jordan et Fabio participent aussi à la fête…

Résultat final : 2-0. Adressons un grand bravo à la défense : Mateo, Tobias, Kindy, Astrit et Jérémy, attentifs et solidaires, ont permis à notre gardien Julien de passer un après-midi « chaise longue » et garanti un blanchissage.

Bravo à tous !

Signé: Dino... Saure


Match du samedi 5 avril 2014: FC Soyhières - FC Rebeuvelier 2


Pour le premier match du deuxième tour les Lièvres recevaient samedi le FC Rebeuvelier 2.

Après une préparation hivernale en demi-teinte due notament à un effectif réduit ,c’était l’occasion pour le leader de mesurer son niveau de jeu face à une équipe pointant au 8e rang du classement.

Le début de rencontre est totalement à l’avantage des locaux, Bujar Edou et Fabio font parler leur vitesse et sont des poisons pour la défense de Rebeuvelier. Toutefois les nombreuses incursions des Lièvres restent stériles et rendent les protagonistes nerveux. Le cadre des buts adverses se dérobe ou «nous touchons du bois», le magnifique tir de Bujar sur l’angle de la lucarne à la 21e minute en est l’illustration parfaite.

Et ce qui devait arriver... arriva! A la 40e minute notre adversaire sort la tête de l’eau et envoie une longue passe en direction des buts défendus par Julien, la défense effectue un mauvais renvoi dans l’axe du terrain. Quelle aubaine pour les attaquants de Rbeutz qui s’y prendront tout de même à deux fois pour ouvrir la marque: 0-1.

A ce moment du match, je me dois de citer la morale de la fable du lièvre et de la tortue de Jean de La Fontaine: «rien de sert de courir, il faut partir à point».

Si les gars du Raimeux semblaient souffrir de «relans de fête» en début de partie, ils ont petit à petit récupéré la totalité de leurs facultés physiques, se sont montrés solidaires et ont préservé au mieux leur sanctuaire. Dur constat pour les locaux qui ont dominé les débats de bout en bout durant cette première mi-temps.

Bien décidé à montrer un visage conquérant et inverser le cours d’une histoire en marche le FC Soyhières entame la deuxième mi-temps avec confiance. Burim marque le match de son empreinte et fait plier la défense du FC Rebeuvelier. Enfin, à la 49e minute Mathieu égalise suite à un corner: 1-1.

Les occasions se répètent pour les Lièvres mais le gardien, Benoit Conus, bien que limité dans la qualité de ses dégagements, démontre une agilité surprenante sur sa ligne et réalise des arrêts de grande classe, Burim, Astrit et Bujar en font l’amère expérience.

Le scénario de la première mi-temps se répète et la deux de Rbeutz marque le 2-1 à la 67e minute sur un contre rondement mené. Le FC Soyhières piqué dans son orgueil met 3 minutes pour égaliser par Bujar sur centre de Victor, événement heureux pour ce dernier qui a eu beaucoup de difficultés à trouver ses marques durant le match: 2-2.

Dans les minutes qui suivent, l’arbitre confirme sa médiocre prestation en accordant un pénalty généreux au FC Soyhières. Agréable compensation car il aurait dû siffler ce genre de faute plusieurs minutes auparavant déjà. Bujar ne tremble pas et conforte sa place de meilleur buteur des Lièvres, résultat final 3-2.

A noter pour les Lièvres l’excellente prestation de Matéo Friedli à mi-terrain, Matéo a effectué un inlassable travail de défense, de récupération et a ainsi contribué activement à la victoire de son équipe soutenu dans son effort par le toujours emblématique Toby.

Match de «reprise» pour le FC Soyières contre un adversaire engagé et solidaire.

Signé: Dino... Saure


Match du dimanche 27 octobre 2013: FC Soyhières - FC Courfaivre


Il est bientôt 15h00 ce dimanche 27 octobre et pour le dernier match de ce premier tour au stade du Questre, la forêt environnante revêtue de son habit flamboyant, bercée par un vent tourbillonnant, bat déjà avec vigueur la mesure d’une symphonie footballistique qui promet d’être animée et colorée.

Pour cette rencontre l’entraîneur de Courfaivre désireux de rester le plus proche possible du leader de ce championnat a mis toutes les chances de son côté en convoquant quatre joueurs ayant évolués avec la première équipe le jour précédent contre Bassecourt, à savoir: Florian Battilotti, Jérémy Huart, Pascal Bourquard et Cyril Ferreira. S’ajoute à cette liste Olivier Bregnard qui fait aussi partie du contingent de la 1ère équipe de Courfaivre. Les Lièvres de leur côté présentent une équipe standard, motivée et solidaire, qui a préparé soigneusement cet affrontement notamment en travaillant sérieusement lors des deux derniers entrainements.

Pas de round d’observation pour ce début de partie ou chaque protagoniste à l’occasion de briller. A la 10e minute les Lièvres plantent leur première banderille, Bujar affole la défense des «Mergats» sur le côté gauche, effectue un crochet s’oriente sur son pied droit et des vingt mètres décoche une frappe sèche qui termine sa course un bon mètre et demi à côté de la cage défendue par Jocelyn Beuchat.

A la 13e minute Sémir et Edu s’illustrent sur flanc droit mais ne concrétisent pas. Le match est alors équilibré et engagé. A la 15e minute Courfaivre donne des sueurs froides à la défense locale, suite à la récupération d’un ballon à mi-terrain et une belle phase de jeu sur le côté François Tendon conclut l’action par un centre-tir heureusement sans conséquence.

A la 17e minute, Mous distille intelligemment un coup franc à ras de terre dans l’axe du terrain en direction de Mathieu, le ballon est ensuite récupéré par Edu qui ne cadre pas sa frappe. Dans la foulée, suite à une perte de balle sur le côté gauche, Courfaivre part en contre, s’en suit un centre dévié qui finit sa course de peu par dessus la latte du but défendu par Julien.

Courfaivre qui domine légèrement les débats se fait surprendre à la 20e minute. Bujar récupère un ballon à mi-terrain, il effectue alors le même mouvement qu’à la 10eminute, cette fois le meilleur buteur de Soyhières règle la mire et envoie des vingt-cinq mètres un missile à la Zlatan et «Ibracadabra» ou plutôt «Bujarcadabra» notre magicien local atomise le gardien adverse: 1 à 0. Bujar qui cinq minutes plus tard obtient un bon coup franc qu’il exécute sans toutefois atteindre la cible.

A la 30e minute Courfaivre réalise une jolie phase de jeu et envoie un ballon par dessus notre défense. Si les attaquants sont hors-jeu, ce n’est pas le cas du n°10 Denis Von Känel qui attend le bon moment pour filer seul affronter notre gardien Julien qui, bien en appui, joue l’ange gardien et réalise la première intervention décisive de la partie. Sur le corner qui suit Julien intervient encore brillamment. A la 34e minute «rebelote» Courfaivre effectue la même action conclue par un centre dangereux qui file devant notre but. Là «on a eu chaud!». Jusqu’à la 43e minute Soyhières commet beaucoup de fautes. Courfaivre à plusieurs opportunités de revenir à la marque. La défense locale tient toutefois le coup tant bien que mal.

Il faut attendre la fin de cette première mi-temps pour voir Soyhières sortir la tête de l’eau. Notre capitaine Tobias donne l’exemple et joue bien le coup; parti en contre il transmet a Bujar qui adresse un magnifique centre de la gauche qu’Edu reprend de volée. Dans la foulée Edu, Mathieu et Burim font un festival et obtiennent un corner habilement tiré par Bujar et frappé de la tête par Burim, mais la réussite n’est pas au rendez-vous, dommage car un deuxième but permettrait aux Lièvres de souffler un peu, et les opportunités se font rares.

La deuxième mi-temps débute de manière tonitruante, à la 50e minute les «Mergats» qui jouent le tout pour le tout en alignant quatre attaquants, suite à un bon débordement sur le côté droit, «touchent du bois», la balle heurte le poteau droit du but de Soyhières revient en jeu et est déviée de la tête par un attaquant de Courfaivre, heureusement c’est non cadré. La chance est avec nous, ou alors quelques supporters bien intentionnés ont, avant le match, fait un détour du côté de la chapelle du Vorbourg pour y allumer quelques cierges... Merci!

A la 65e minute François Tendon, n°8 de Courfaivre, part à la limite du hors-jeu s’infiltre dans la défense et s’en va affronter le dernier rempart des Lièvres. Julien reste calme et réalise le deuxième miracle de l’après-midi en effectuant une superbe parade.

Courfaivre est bien décidé à égaliser et durant la dernière demi-heure tente par tous les moyens de trouver la faille, bien aidé d’ailleurs par un arbitre très complaisant qui siffle une partition à sens unique toujours en faveur de son club de cœur Courfaivre où il a notamment évolué avec les vétérans... Sans commentaire! Mais le FC Courfaivre n’arrivera pas à ses fins car la défense des Lièvres s’est transformée en «gladiateur». Julien, Astrit, Kindy, Mous, Jérémy, Tobias ou encore Lesly ne lâcheront rien jusqu’à la dernière seconde.

Remo, l’entraineur de Soyhières a respecté chaque joueur en laissant du temps de jeu à chacun, les nombreux changements effectués en deuxième mi-temps auraient pu déstabiliser l’équipe. Mais «que nenni» car chaque remplaçant a mouillé son maillot et défendu le résultat avec brio. Bravo!

Nous avons assisté à un match engagé, c’est peu dire: 6 cartons jaunes, 3 de part et d’autre. Finalement les joueurs de Soyhières patients et disciplinés ont su gérer la pression, l’importance de cette dernière rencontre et l’emportent 1-0. Notre premier adversaire le FC Courrendlin se trouve désormais relégué à 10 points. Le champion d’automne peut ainsi passer l’hiver au chaud.

Merci aux joueurs laissés au repos ou blessés qui ont été présents et ont soutenu ardemment leurs potes. Merci aussi à nos éternels supporters. Merci particulièrement à Thierry Chappuis qui avait promis d’offrir un repas en cas de victoire. Ce qui fut certainement une source de motivation supplémentaire pour tous les Lièvres. Nous nous réjouissons déjà de partager le verre de l’amitié et ce repas avec un footballeur d’exception qui a vécu les plus belles heures des SRD.

Signé: Dino... Saure

Interview d'après match

FC Soyhieres

Interview de Victor Roget (milieu de terrain):

- Victor, tu es un pilier de l’équipe, tu joues à Soyhières depuis de nombreuses années. Que penses-tu des progrès réalisés par cette nouvelle équipe depuis son avènement il y a deux ans?

«Bien des choses ont été remises en cause, c’était catastrophique au début (il y a deux ans la majeure partie des joueurs avait quitté le bateau et il a fallu remettre une équipe complète sur pied avec toutes les difficultés que l’on peut imaginer). Petit à petit et à force de travail une nouvelle équipe est née, une équipe de copains et maintenant il y a une super ambiance, c’est génial cela rappelle un peu l’équipe qui avait accédé à la quatrième ligue en 2007.»

«Pour ce qui est du match de ce jour j’aimerais simplement dire que quand il y a de la discipline ça change tout! Et juste une parenthèse comique à ne pas manquer de mentionner sur le site internet: Tobias notre capitaine qui s’est fait «fumer» par notre ami et ancien joueur de Soyhières: Cyril. La honte... (rires!)»


Match du samedi 19 octobre 2013: FC Soyhières - FC Boécourt


Difficile de trouver l’inspiration pour parler du match opposant Les Lièvres à Boécourt ce samedi au stade du Questre.

Les conditions atmosphériques étaient pourtant magnifiques ce qui semblait présager un bel après-midi sportif... Erreur! Car seul le temps fut magnifique.

En effet l’équipe locale a pour l’occasion oublié tout ce qui a fait sa force durant ce premier tour: discipline, respect des consignes, comportement sportif, respect de l’adversaire. Le FC Soyhières: 9 matchs 27 points, premier du classement, s’est mis au niveau de son adversaire Boécourt: 8 matchs 3 points et bon dernier, c’est dire si cette équipe ne convient toujours pas aux Lièvres. Certes, quelques joueurs locaux ont fourni une prestation correcte, mais quand on perd c’est comme quand on gagne: c’est ensemble! (y compris votre chroniqueur). C’est donc toute l’équipe qui a «bâclé sa copie»...

Ajoutons à ce qui précède un comportement inadéquat à proximité du banc: les remplaçants locaux tous debout en bordure de la ligne de touche, y compris certains spectateurs. Il y a une barrière et en aucun cas les remplaçants ou les spectateurs n’ont a déambuler devant celle-ci, exception faite pour celui qui arbitre les touches. Ceux qui s’échauffent le font derrière les balustrades et il en va de même pour les spectateurs, les autres joueurs sont assis à l’endroit qui leur est réservé et restent concentrés. Je vous rappelle que normalement: la surface technique s'étend à un mètre de chaque côté du banc de touche et jusqu'à un mètre parallèlement à la ligne de touche. Une seule personne à la fois est autorisée à donner des instructions techniques depuis ladite surface. Ce comportement aurait pu nous jouer un mauvais tour, par exemple lors de l’altercation survenue à proximité du banc adverse.

Toutefois, du côté des bonnes choses nous noterons le résultat du match: 2-0, buts de la «main de Dieu» de Bujar (meilleur buteur des Lièvres) et de Maël, notre classement : 1er, le nombre de points réalisés: 27, et enfin dans le domaine de l’insolite: Kindy, titulaire, qui a quitté soudainement la partie afin de sauver la vie de son chien qui avait un os coincé dans la mâchoire...

Je reste pourtant confiant et suis persuadé que l’équipe va se reprendre en main et fournir une très belle prestation pour sa dernière rencontre dimanche prochain à 16h (ou samedi 15h) au stade du Questre contre Courfaivre. Ce qui suit devrait d’ailleurs apporter une motivation supplémentaire pour gagner la partie: en cas de victoire une très belle surprise attend tous les joueurs. Vous en saurez plus mardi.

Oublions très vite la performance médiocre de ce samedi et cette rencontre qui n’avait rien d’un «tea time entre gentlemen», remettons «l’ouvrage sur le métier» et tout en étant sérieux prenons du plaisir mardi et jeudi prochain lors des entraînements nous aurons ainsi tous les atouts en main pour aborder le prochain match et fêter sereinement le titre de champion d’automne.

Signé: Dino... Saure


Match du samedi 12 octobre 2013: FC Soyhières - FC Fontenais


Non tous les dinosaures n’ont pas disparus. En effet ce samedi le stade du Questre a un petit air de Jurasic Park. Privé de plusieurs joueurs partis compter les tulipes à Amsterdam, Remo, l’entraîneur des Lièvres, fait appel à trois anciens: James, Antonio et votre serviteur Dino…Saure, pour épauler l’ossature habituelle du FC Soyhières. L’adversaire du jour, Fontenais, de son côté présente une équipe solide, jeune, agrémentée de quelques roublards.

Dès le coup d’envoi, les locaux dominent les débats notamment en effectuant plusieurs incursions sur le flanc gauche des «Tchais». Nos virevoltants attaquants s’en donnent à cœur joie bien dirigés par le chef d’orchestre Antonio toujours aussi calme, lucide, et précis. La défense de Fontenais fléchit mais ne rompt pas, très concentrée à l’image de son gardien de poche qui réalise quelques interventions très propres.

Edu, notre Mohamed Ali local, «vole comme le papillon et pique comme l’abeille», extrêmement rapide et habile balle au pied il ridiculise ses adversaires et à la 24e minute après avoir éliminé plusieurs d’entre eux, se décale sur son pied gauche et des vingt mètres décoche un frappe soudaine et puissante qui va se loger juste sous la latte ne laissant aucune chance au gardien: 1 à 0. Notre habile milieu de terrain, en confiance, s’essaye à d’autres frappes du gauche sans toutefois obtenir la même réussite... Bujar, très en vue, a aussi l’occasion d’aggraver le score, mais le poteau gauche du but et le gardien de Fontenais mettent leur veto.

Fontenais ne renonce pas et profite de chaque opportunité en opérant soit par des contres rapidement menés ou par des attaques habillement construites, gérées de main de maître par un trio de joueurs aguerris. Cette intelligente équipe comprend vite qu’en imposant un jeu «physique» elle peut déstabiliser les joueurs locaux et ne s’en prive pas.

Soyhières décontenancé se fait alors surprendre sur un coup franc anodin, l’un des attaquant adverse en profite pour partir seul au but. Heureusement Kindy, notre «puce atomique», resté très attentif intervient de façon musclée et permet à votre serviteur, bien protégé, de s’emparer du ballon. Les corners et autres actions se multiplient mais notre défense bien en place reste sereine. C’est l’heure du thé...

Durant cette première mi-temps, les incursions récurrentes des Burim, Bujar, Edu, Sémir et même Victor auront pesé sur le flanc gauche de la défense adverse. Notre soif de buts a toutefois failli nous coûter cher. En effet nos milieux offensifs respectant mal les consignes défensives ont ouvert plus d’une fois la porte aux incursions adverses.

La deuxième mi-temps débute sur les chapeaux de roues pour Fontenais. Soyhières oublie qu’il ne mène que 1-0 ne respecte pas l’adversaire et se déconcentre. Du coup la défense locale prend l’eau de toute part et se fait assiégée. Nous passons un sale quart d’heure. Je profite de mon «grand âge» et, de mes buts, distille quelques «coups de gueule» afin de réveiller, réorganiser et replacer ma défense, «les oreilles de Sémir s’en souviennent encore». Finalement nous tenons le coup.

Mael absent, la tribu des «Von Grünigen», outre Dany, a délégué son arme secrète Jordan. L’attaquant gaucher des Lièvres fraîchement entré dans la partie ne se fait pas prier et s’illustre. Si les «balles arrêtées» de Soyhières sont jusqu’alors anodines voir stériles, c’est finalement la «patte gauche» de Jordan qui délivre les locaux et inscrit le 2-0 en expédiant un missile qui traverse le mur adverse, le ballon légèrement dévié finit sa course au fond des filets; nous sommes à la 75e minute.

A la 76e minute, Kindy écope d’un carton jaune pour un super coup d’épaule. L’arbitre juge la faute commise à l’extérieur des seize mètres. Heureusement que Janus a préalablement marqué le terrain en conséquence... Fontenais ne profite pas de cette aubaine.

Bujar qui avait pris un peu de repos sur la touche réintègre le jeu et fait parler sa vitesse sur le côté gauche du terrain du Questre. Son retour fait du bien à Soyhières car il pèse sur les défenseurs de Fontenais. A la 87e minute Bujar profite justement d’une passe millimétrée de James et conclut l’action en force, 3-0.

Soyhières avec une équipe remodelée pour la circonstance a su s’adapter, rester solidaire et efficace. Toutefois le fait d’avoir gagné huit matchs de suite ne doit en aucun cas donner la «grosse tête» aux Lièvres. Aujourd’hui la non application de certaines consignes défensives, notamment à mi-terrain et dans l’axe de la défense, la déconcentration chronique de l’équipe et le manque de respect de l’adversaire ont failli faire basculer la partie... «Prenons en de la graine» pour les prochaines rencontres et restons humbles!

Merci «aux trois fossiles» de l’équipe qui ont amené de la stabilité et de la sérénité. Un merci tout particulier à Antonio qui reste un grand maître à jouer...

Un petit clin d’œil aussi à Mous qui, suspendu pour un match, a beaucoup donné de la voix et supporté son équipe depuis la buvette locale.

Signé: Dino... Saure


Match du samedi 5 octobre 2013: FC Courrendlin - FC Soyhières


C’est au stade du canal à Courrendlin par un début de soirée maussade que les maîtres de céans reçoivent les Lièvres de Soyhières pour une rencontre de foot qui va s’avérer engagée et digne d’un roman policier à rebondissements multiples.

Pour cet affrontement, les gars de la vallée de la Birse ont fait appel à plusieurs renforts issus de leur équipe première dans l’intention de contrecarrer les projets de victoire du leader incontesté du groupe 14 de 5e ligue.

C’est donc à un début de partie équilibré auquel nous sommes conviés. Les Lièvres emmenés par un Edu très remuant plantent les premières banderilles et après avoir tiré par-dessus le but adverse à la 2e minute, celui-ci distille un joli centre sur le flanc droit conclu par une reprise de la tête non cadrée de Sémir.

Les fringants attaquants de Courrendlin, quant à eux, butent sur une défense compacte menée de main de maître par Astrit et se font régulièrement prendre au piège du hors-jeu.

Aux environs de la 10e minute sous l’impulsion du toujours très actif Edu, Soyhières débloque le compteur. En effet, Edu transmet à Mathieu qui arme une frappe sèche à l’orée des 16 mètres adverses. Le gardien ne peut que dévier le ballon sur le côté droit de son but, c’est alors que «Zorro» Bujar qui avait savamment su se faire oublier surgit du néant pour très calmement inscrire le 1er but de la soirée.

Les minutes passent et Soyhières s’octroye encore de belles occasions notamment par l’entremise de Edu et Mous. Courrendlin de son côté agit par contre-attaques en utilisant au mieux leurs rapides ailiers. C’est sans compter sur nos deux gladiateurs Kindy et Jérémy qui annihilent les velléités adverses à force de sueur et d’abnégation. Jérémy qui s’illustre d’ailleurs en effectuant une intervention très délicate dans l’axe de notre défense à la 31e minute empêchant ainsi un attaquant de Courrendlin de partir seul au but. Et si toutefois le ballon passe, notre dernier rempart Julien, très attentif, se fait fort d’intervenir… Il y va même de son petit «coup de gueule» pour diriger sa défense, surprenant me direz-vous? Non, très encourageant pour l’avenir, un futur patron est en train d’éclore.

Le match se poursuit et Soyhières souffre d’un manque d’attention sur son flanc gauche. Remo replace Bujar qui depuis quelques minutes délaissait son travail défensif. A la mi-temps Mateo remplace notre vaillant capitaine Tobias. Tobias qui, accompagné de Burim, a très bien orchestré les phases défensives de notre milieu de terrain durant les 45 premières minutes.

Le début de deuxième mi-temps est nettement à l’avantage des Pieutchais (surnom des habitants de Courrendlin). Conquérants, ils imposent un jeu très offensif et se créer plusieurs occasions de but. Les corners s’enchainent mais les Lièvres tiennent bon. Ils procèdent par des contres, notamment à la 48e minute lorsque Edu s’empare du ballon en défense, remonte tout le terrain comme une fusée driblant au passage trois joueurs adverses, olé!... et adresse un centre repris de la tête par Sémir.

52e minute, le match prend une tournure compliquée pour les Lièvres. Mous suite à une faute commise est justement sanctionné par un carton jaune. Il se dirige en direction de l’arbitre et l’applaudit. Verdict: carton rouge indiscutable. Cette réaction incontrôlée est certainement le fait d’un «arc réflexe» (l’arc réflexe est une réaction qui part de la moelle épinière sans passer par le cerveau...). C’est certainement ce qui est arrivé à Mous! (humour). Bref, cet acte irréfléchi mets ses comparses dans la difficulté.

Soyhières tente de se réorganiser. A la 53e minute Sémir cède sa place à Mael. A la 57e minute, suite à d’un coup franc Courrendlin égalise sur une reprise de la tête de l’un de ses attaquants: 1-1. Hors-jeu, pas hors-jeu? Difficile à dire.

Depuis quelques mois l’équipe de Soyhières démontre des qualités de solidarité insoupçonnées jusqu’alors. A 10 contre 11, c’est une équipe de gladiateurs avec un moral d’acier qui évolue à présent sous nos yeux. Edu, Bujar et Mael sacrifient leur jeu offensif et prêtent main-forte à la défense, bref «on se serre les coudes».

A la 65e minute le numéro 2 de Courrendlin blesse Mathieu lors d’un contact pour le moins rugueux. Durant toute la partie, cet individu qui aura confondu agressivité et engagement aurait certainement mérité un carton rouge pour l’ensemble de son œuvre... Mathieu est remplacé par Dany.

A la 77e minute, Astrit qui avec peine fait tant bien que mal face aux attaques récurrentes de Courrendlin décide soudain de sortir de sa défense balle au pied, il se décale sur le côté droit et de son camp adresse une «mine» à l’intention du gardien adverse, le ballon file dans les airs, et tous les spectateurs ont déjà compris qu’il s’agit du but de l’année, «un caviar»... Le ballon passe sous la latte et le gardien est crucifié... Nous menons 2-1. Les filets en tremblent encore!

Soyhières tient fermement son os et le défend «becs et ongles» à l’image d’un Edu très engagé qui à la 80e minute commet une faute sur le numéro 3 adverse. Ce dernier vexé, dépité, perd ses nerfs, confond terrain de football et tatami, il tente de se faire justice en effectuant un balayage digne des meilleurs films de Bruce Lee. Verdict: expulsion justifiée du numéro 3 qui s’en va rejoindre Mous à la buvette...

Quelle aventure ce match! Courrendlin ne baisse pas les bras et obtient un coup franc dangereux. Dans la continuité, Bujar très actif récupère le ballon, affronte la défense locale et sollicite les réflexes du gardien. Nous sommes à la 85e minute. S’ensuit un corner repoussé par la défense, Burim est à la récupération; Bujar s’empare à son tour du «cuir», il centre en direction de Dany qui adresse en toute décontraction un maître shoot des vingt mètres et marque un somptueux but: 3-1. Bujar a encore l’occasion de s’illustrer en attaque sans toutefois concrétiser. Durant le temps additionnel il cède son poste à Lucas.

La victoire revient finalement à l’équipe la plus solidaire et la mieux organisée. Les joueurs de Courrendlin bien que manquant de cohésion n’ont pas démérité. Ce qui a vraiment fait la différence: le «fighting spirit» de leur adversaire d’un soir!

Bravo les Lièvres et merci à Massimo qui n’a pas joué mais qui a bien soutenu son équipe de bout en bout. Merci aussi à nos supporters qui ont su se faire entendre du côté de la buvette.

Signé: Dino... Saure


Match du 29 septembre 2013: FC Soyhières - FC Bonfol


Après leur excellente prestation contre Courchapoix dimanche passé les lièvres du FC Soyhières reçoivent le FC Bonfol sur la pelouse du stade du Questre. Après 5 minutes déjà, Arben, notre excellent centre-avant doit céder son poste à Nedj suite à une malencontreuse blessure à la cheville droite.

A la 7e minute Bujar, la flèche des Balkans, ouvre la marque après avoir bénéficié d’un excellent travail de son cousin, l’omniprésent Burim. A la 9e et 12e minutes Mael, très en verve, ne se fait pas prier et fait parler la poudre: 2 puis 3-0. La domination du FC Soyhières est alors incontestable, à tel point que toute l’équipe s’enflamme et chacun y va de son petit numéro, oubliant le positionnement sur le terrain ainsi que le travail défensif. Les excellents attaquants de Bonfol ne se font pas prier et profitent de l’aubaine pour réduire la marque par deux fois, tout d’abord sur un contre rondement mené et enfin sur coup franc ou julien notre gardien se fait devancer de la tête.

Les lièvres piqués au vifs défendent mieux, reprennent le milieu de terrain à l’adversaire et vingt minutes plus tard, coucou qui revoilà: Mael «le renard des surfaces» pour le coup du chapeau, servi par Bujar sur corner: 4-2. La messe est dite? Pas tout à fait puisque Mathieu (35e minute) servi par l’incontournable Burim décroche la toile d’araignée, et de 5; Nedj (37e minute) quant à lui récupère le ballon à mi-terrain et s’en va tranquillement inscrire le 6e but de son équipe d’un très joli plat du pied. Il reste une minute avant la mi-temps et Nedj, encore lui, suite à un bon travail de Samir sur le côté droit fixe le score à 7-2 à l’heure du thé.

En deuxième mi-temps les «Quaquelons» (surnom des habitants de Bonfol) se rappellent au bon souvenir de notre défense, notamment à la 52e et à la 60e minute mais ne réussissent pas à tromper la vigilance du gardien local. Les lièvres veulent absolument saler l’addition et se font prendre trop souvent au piège du hors-jeu habilement orchestré par la défense roublarde du FC Bonfol. A noter l’entrée remarquée de Massimo sur le côté droit de notre attaque qui s’illustre à plusieurs reprises manquant d’un rien la cible. Et pour terminer n’oublions pas de mentionner à la 87e minute le but plein de sang froid de Dany après une énième récupération de Burim et un relai de Mael, un but fraternel. 8-2, cette fois la messe est dite...

Félicitations aux joueurs du FC Soyhières qui ont démontré un très bon état d'esprit, de la solidarité et une grosse envie de bien faire. 6 matchs, 6 victoires, l’entraîneur et les spectateurs peuvent être fiers de leur équipe. Merci aux joueurs du FC Bonfol qui ont évolués à 10 durant toute la partie, avec fair-play, sans jamais baisser les bras. N’oublions pas de remercier aussi les supporters pour leur sympathique soutien «vocal» durant toute la partie...

Signé: Dino... Saure

Interview d'après match

FC Soyhieres

Bujar Bega, attaquant du FC Soyhières et premier buteur de la partie répond à deux questions du chroniqueur:

- 6 matchs joués, 6 matchs gagnés, quel est ton sentiment après cette énième victoire?

«Après 6 matchs et 6 victoires j’ai toujours la même envie, celle de toujours jouer pour la victoire afin de conquérir la place de leader et espérer une promotion pour l’année prochaine.»

- Comment ressens-tu l’équipe par rapport au championnat passé?

«Nous sommes devenus une bande de copains, nous avons du plaisir à nous retrouver avant, pendant et après les matchs pour faire la fête, il y a beaucoup de respect entre nous.»